Un weekend à Bruges - Ostende

Cette sortie date de juin 2015, mais je suis prêt à parier que très peu de choses ont changé depuis ! 

 

Trajet - Programme

- départ : vendredi 13h00 du 13è arrondissement 

- arrivée : en périphérie de Bruges en soirée après un parcours mixte autoroute - nationale 

- samedi : Bruges à pied et en bateau

- dimanche matin : le port d’Ostende

- dimanche après midi : retour Paris 

- kilométrage : environ 700 km, en majorité sur autoroute

L'Histoire de la cité

Bruges est une ancienne place forte du comté de Flandres creusée de nombreux canaux. Elle est d’abord un carrefour portuaire reliant les pays de la mer du Nord, de la Baltique et de la Méditerranée. Au 15è siècle, elle devient la première place financière d’Europe, puis attire les peintres primitifs flamands, d’où ses nombreux musées.

Aujourd’hui, Anvers et Ostende ont pris le relais économique maritime, car le Zwin qui reliait autrefois Bruges à la mer s’est ensablé.

La ville est maintenant à 15 km environ de la mer du Nord, mais elle est toujours traversée par une rivière, la Reie, qui alimente les nombreux petits canaux navigables autour de la vieille ville.

Bruges compte de nombreux monuments anciens. La « belle endormie » constitue l'un des joyaux du patrimoine européen, avec une architecture néogothique qui renforce l'aspect médiéval du centre historique.

Les canaux

 

On ne peut décemment visiter la "Venise du Nord" sans naviguer sur ses canaux qui vous permettent de découvrir la cité sous un autre angle.

Attention aux files d'attente, il est préférable de réserver un billet par avance.

A faire absolument néanmoins, car des canaux la ville n'a pas le même aspect..

Douceurs et spécialités

 

Les incontournables chocolats Brugeois que l'on ne savait pas aussi coquins !

Nous en avons consommé sans modération compte tenu de la dépense calorique que la visite de la ville induit.

N'oubliez pas que Bruges se visite en marchant et qu'une paire de baskets est toujours la bienvenue pour déambuler dans la cité.

Ostende

 

Après Bruges, direction Ostende à quelques encâblures. 

Dans cette cité balnéaire, ne manquez pas l’église Saint-Pierre - Saint-Paul construite au début du 20ème siècle dans un style néogothique.

C’est le projet de l’architecte belge Louis Delacenserie.

Une balade sur la promenade Albert 1er, longeant la mer du Nord s’impose aussi.

 

A Ostende, c'est le jour du festival de la sculpture de sable et nous avons pu y apprécier quelques réalisations aussi phénoménales qu’éphémères.

Vous comprendrez aussi pourquoi les belges sont forts en cyclisme en passant devant la gare. Je n’avais jamais vu autant de vélos.

Enfin, vous vous apercevrez que les moules-frites du port d'Ostende, agrémentées de poissons séchés, ne souffrent d'aucune critique.

Le port

 

Le port est construit au 15è siècle sous Philippe Le Bon pour permettre l’activité de la pèche aux harengs.

Vous verrez également le navire le plus connu du pays, le Mercator, un trois-mâts amarré dans le port des yachts (entre la gare et l'hôtel de ville). C’est un navire-musée de 1932, conçu par l'explorateur Adrien de Gerlache comme bateau-école pour la marine marchande, mais qui a été utilisé aussi pour des expéditions scientifiques.

Quelques conseils

  • prendre un hôtel en périphérie de Bruges pour un coût plus modéré
  • pour les balades sur les canaux, on réserve à l'avance pour être sûr de faire la balade, vous n'éviterez pas la queue 
  • les prix (restaurants, chocolats, etc.) sont les mêmes qu’à Paris
  • la vieille ville est magnifique, à faire absolument sans la contrainte du casque à la main car on marche pas mal
  • sortie à faire au mois de juin pour éviter le mauvais temps et l’afflux des touristes
  • carburez aux moules-frites, une vraie potion magique. 

Posté 2018 - 04